Implant mammaire

L’intervention

Le chirurgien pratique une incision, décolle les tissus (la peau), insère les implants mammaires, sous ou sur le muscle, et referme avec des fils résorbables.
Les implants choisis pour la chirurgie esthetique des seins peuvent être introduits de trois manières différentes : par l’aréole, par le pli du sein ou par une incision dans l’aisselle.
Par ailleurs, les implants mammaires peuvent être placés devant ou derrière le muscle pectoral.
Ces deux possibilités sont à discuter avec le chirurgien en fonction de l’aspect et du volume du sein à opérer.

Prothèse en avant du muscle
 
Prothèse en arrière du muscle
 

L’anesthésie :

La chirurgie esthetique augmentation mammaire dure environ 2 heures et se fait sous anesthésie générale.

Les cicatrices :

Trois types de cicatrices sont possibles pour introduire les implants mammaires :

  • Une cicatrice circulaire autour de la moitié inférieure de l’aréole (cicatrices péri aréolaires) : Elles sont situées entre le marron de l’aréole et le blanc de la peau sur l’ hémi circonférence inférieure. Ce sont les cicatrices d’implant mammaire les plus discrètes.
    Elles sont également très adaptées sur les patientes à peau foncée dont la cicatrice, le plus souvent hyper pigmentée, se confond alors parfaitement avec l’aréole.
    Leur seule limite se situe dans le diamètre de l’aréole : lorsque celle-ci est trop petite, elle ne permet pas d’introduire l’implant mammaire dans des conditions satisfaisantes.
    Cicatrice dans l’aréole
  • Une cicatrice dans l’aisselle (sous les bras) : elle est verticale derrière le relief du muscle grand pectoral. Ce type de cicatrice est encore relativement courant en chirurgie augmentation mammaire et permet aux femmes de garder de beaux seins sans aucune cicatrice dessus. Pourtant, par rapport à celle située sur l’auréole, la cicatrice est plus importante et peut se voir lorsque l’on lève les bras.

    Cicatrice dans l’aisselle
  • Une cicatrice horizontale dans le sillon sous mammaire : Cette technique consiste à passer au niveau du sillon sous mammaire dans le pli. C’est une technique qui permet de cacher la cicatrice lorsque la femme est debout. Néanmoins, une fois couchée, la vue de la cicatrice due à chirurgie esthetique augmentation mammaire est inévitable.

    Cicatrice sous mammaire

En conclusion et comme toujours dans les chirurgies esthetiques des seins, on s’aperçoit que chaque technique se doit d’être adaptée pour chaque patiente désireuse d’implant mammaire.

La cicatrice engendrée par l’implant mammaire disparaît sur 2 à 3 mois aux termes desquels, la poitrine s’assouplit et apparaît naturelle.
Comme toutes les cicatrices, la cicatrice engendrée par la chirurgie esthetique des seins est définitive et indélébile. Son aspect peut être rouge et visible pendant plusieurs mois. Totalement imprévisible, leur aspect définitif ne doit pas être jugé avant 09 à 12 mois.

La convalescence :

Habituellement, lors d’une chirurgie esthetique augmentation mammaire, une nuit d’hospitalisation est nécessaire pour des raisons de confort et de sécurité.
Une sortie le soir même de l’intervention est parfois envisageable si vous le souhaitez sous certaines conditions strictes de sécurité.
Trois jours à une semaine de repos sont souhaitables après implant mammaire.
Il convient d’envisager une convalescence et un arrêt de travail d’une durée de 8 à 10 jours après une chirurgie esthetique des seins. On conseille d’attendre un à deux mois pour reprendre une activité sportive.

Suites opératoires :

Les suites opératoires d’implant mammaire peuvent être douloureuses les premiers jours, notamment lorsque l’implant est placé derrière le muscle pectoral.
On a alors recours à un traitement antalgique pendant quelques jours.
Au premier pansement, on met en place un soutien-gorge assurant une bonne contention.
Le résultat esthétique est correct dès l’ablation du pansement mais, il va s’améliorer pour devenir parfait et naturel en 3 à 6 mois.

  • Douleurs : Sensation de douleurs et contractures musculaires à l’écartement des bras est habituellement observée pendant les 2 premiers jours qui suivent l’implant mammaire. Elle disparaitra petit à petit et les seins prendront une forme plus naturelle.
  • Œdèmes : Œdème (gonflement) et ecchymoses (bleus) des seins, gêne à l’élévation des bras sont fréquents au début. Ils sont d’importance variable, ils peuvent être asymétriques. Ils s’estompent dans les premières semaines, et peuvent parfois persister un mois ou plus.

Résultat :

Il peut être apprécié à partir du troisième mois, délai nécessaire à l’assouplissement des seins et à la stabilisation des prothèses. Au-delà de l’amélioration esthétique, le retentissement psychologique est le plus souvent bénéfique. Le résultat d’implant mammaire ne devient définitif qu’au bout de 09 à 12 mois.

La chirurgie esthetique des seins étant motivée par des raisons esthétiques, les résultats ne peuvent être appréciés que subjectivement. Il est donc important d’admettre que les résultats obtenus peuvent ne pas correspondre exactement aux résultats espérés.

Devis

Newsletter