Qu’est-ce que la technique DIEP en reconstruction mammaire ?

Implant mammaire > Blog > Qu’est-ce que la technique DIEP en reconstruction mammaire ?
Publié le : 30 Juin 2017 à 14:42
Qu’est-ce que la technique DIEP en reconstruction mammaire ?

 Après une ablation des seins, les patientes peuvent faire appel à une reconstruction mammaire pour retrouver une silhouette féminine. Pour y répondre, les chirurgiens peuvent leur proposer diverses techniques dont celle du DIEP ou Deep Inferior Epigastric Perforator.

En quoi cela consiste-t-il ?

Le DIEP consiste à reconstruire un volume mammaire à l’aide de vaisseaux, de graisse et de peau prélevés autour de l’ombilic de la patiente. C’est pour cela que cette technique est aussi dite du lambeau.

Les vaisseaux (artère et veine) utilisés pour vasculariser le lambeau traversent le muscle du grand droit abdominal pour atterrir dans la chair péri-ombilicale. C’est pour cela qu’on appelle la technique du Deep Inferior Epigastric Perforator Flap qui signifie Lambeau des perforantes épigastriques inférieures.

Par le biais de la microchirurgie, le lambeau prélevé autour de l’ombilic sera rebranché aux veines et artères du sein.  

Comment se déroule l’intervention ?

Pour réaliser cette intervention, diverses étapes sont nécessaires :

  • Le prélèvement du lambeau pour donner du volume
  • Une hospitalisation allant de huit à dix jours : après la greffe, la patiente devra être surveillée de manière continue de jour comme de nuit. Dès d’un changement de couleur du lambeau survient, la patiente sera ramenée au bloc pour qu’on essaie de sauver le lambeau

D’autres interventions peuvent être planifiées pour reconstruire l’aréole ou corriger une asymétrie des seins. Dans ce cas-là, un autre prélèvement sera nécessaire ce qui engendrera au final deux cicatrices.

Ces dernières s’estompent au fil du temps, mais il faut attendre entre 12 à 18 mois pour qu’elles arrivent à maturité.  

Quels sont les avantages ?

Cette technique procure divers avantages puisque :

  • La peau du ventre a la même couleur, la même texture et la même qualité que celle du sein
  • Toutes les femmes ont un peu de ventre qu’il est possible de prélever pour mener à bien cette reconstruction
  • Il s’agit d’une autogreffe c’est-à-dire que les tissus proviennent du corps même de la patiente. De ce fait, puisqu’il n’y pas de corps étrangers, les risques de rejet sont minimes
  • Les résultats durent éternellement puisque ce sont des tissus vivants que l’on a juste déplacés
  • L’intervention ne fragilise pas la paroi abdominale
  • Les résultats suivent les variations de poids de la patiente : en effet, quand la patiente prend du poids, les seins reconstruits grossissent également et vice-versa

Quels sont les inconvénients ?

Même si elle donne de bons résultats, on lui reproche toutefois quelques inconvénients non-négligeables à savoir :

  • La durée de l’intervention : pour greffer les lambeaux et les vasculariser, les chirurgiens doivent faire preuve d’une grande attention. Il s’agit donc d’une chirurgie très lourde qui peut durer entre cinq à sept heures
  • Un risque d’échec : même s’il s’agit d’une autogreffe, un risque d’échec est toujours à craindre à raison de 2 à 4 %. De plus, il n’y a pas de demi-mesure puisque quand les vaisseaux ne fonctionnent pas comme il faut, la chair greffée meurt et la reconstruction est irréalisable
  • Les complications liées à l’acte chirurgical : à part le fait qu’il s’agisse d’une chirurgie lourde, on doit aussi penser aux éventuelles complications liées à l’anesthésie
  • L’absence de sensibilité : certes, il s’agit de réimplanter des tissus vivants, mais les seins reconstruits par la technique DIEP n’ont aucune sensibilité érogène. Ils donnent juste du volume à la poitrine, mais sans plus

Qui peut en bénéficier ?

En règle générale, toutes les femmes ayant subi une mastectomie peuvent solliciter une reconstruction par la méthode DIEP, mais elle a toutefois des limites. Elle est ainsi interdite chez :

  • les femmes souffrant d’obésité
  • les fumeuses
  • les patientes dont les vaisseaux perforants au niveau du ventre ont été altérés par d’autres opérations. D’ailleurs, avant même d’envisager cette technique chirurgicale, les chirurgiens demandent un angio-scanner pour s’assurer que ces vaisseaux sont en bon état
  • les patientes dont la santé physique et psychologique ne peut supporter une chirurgie lourde ou une exposition à l’anesthésie générale. Il faut effectivement être en bonne forme physique pour faire cette intervention et il faut être prête à accepter le résultat qu’il soit bon ou mauvais

En savoir plus sur la chirurgie esthétique des seins en Tunisie ici.