Les prothèses mammaires perdent leur notoriété

Implant mammaire > Blog > Les prothèses mammaires perdent leur notoriété
Publié le : 09 Aout 2017 à 16:37
Les prothèses mammaires perdent leur notoriété

La chirurgie d’augmentation mammaire figure parmi les interventions à visée esthétique les plus sollicitées à travers le monde. Le plus souvent, elle se fait par le biais d’implants mammaires, mais depuis peu, il semblerait que les prothèses aient quelque peu perdu leur notoriété. Pourquoi ce revirement ?

Une chute en douceur

Entre 2015 et 2016, le marché de la chirurgie esthétique a atteint les 8, 5 milliards d’euros à travers le monde, ce qui équivaut à une hausse de 8 %. Sur cette totalité toutefois, l’intervention qui se targue d’être la n°2 au monde, après la liposuccion, n’a gagné qu’un petit 2, 2 %. Cela suppose que les prothèses mammaires ne sont plus aussi appréciées qu’auparavant et font petit à petit place à des alternatives moins invasives.

Des chirurgies moins invasives

Passer sous le bistouri devient de moins en moins séduisant et les patients se tournent de plus en plus vers des méthodes moins invasives. C’est également le cas de la mammoplastie d’augmentation mammaire. Les implants se voient ainsi remplacer par l’injection de graisse qui donne des résultats naturels et est moins à risques.

Les prothèses ne sont pas les seules à être laissées de côté puisque les patients tendent aussi à remplacer le lifting par les injections d’acide hyaluronique afin d’atténuer les rides et retrouver une seconde jeunesse sans incisions et sans avoir été exposé à l’anesthésie générale.

Pour booster ce marché, certaines marques ont même eu l’idée de fabriquer des seringues et assimilés qui ont aujourd’hui le vent en poupe.

Dans tous les cas, les techniques chirurgicales esthétiques non invasives font aujourd’hui fureur surtout auprès de la gent féminine. Qu’elles veulent affiner leur silhouette, se faire agrandir les seins, supprimer les rides ou autres, une alternative leur est toujours proposé.

Entre radiofréquence, ultrasons et cooling pour chasser les graisses, la liposuccion se fait aussi oublier.

Tout semble croire que d’ici 2020, la médecine esthétique sera plus sollicitée que la chirurgie esthétique.  

En savoir plus sur l'augmentation mammaires en Tunisie ici.