La chirurgie de reconstruction mammaire

Implant mammaire > Blog > La chirurgie de reconstruction mammaire
Publié le : 22 Decembre 2017 à 08:59
La chirurgie de reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire est une chirurgie qui permet de restaurer la forme et le volume des seins.

Quand est-elle recommandée ?

La chirurgie reconstructive des seins est recommandée suite à :

  • une mastectomie totale c’est-à-dire un retrait total de la glande mammaire et de la peau couvrante
  • une mastectomie partielle c’est-à-dire l’ablation de la glande mammaire, mais maintien de la peau et du complexe mamelon-aréole
  • une chirurgie conservatrice ou dite quadrantectomie c’est-à-dire l’élimination du quadrant mammaire touchée par la tumeur

Lorsqu’une patiente doit subir l’une de ces trois interventions, le chirurgien doit lui parler de la chirurgie reconstructive. Ils doivent alors discuter des différentes techniques possibles, de leurs risques et de leurs avantages. La reconstruction est ensuite étudiée en fonction de :

  • la forme et la taille de la poitrine
  • la taille de la tumeur
  • des attentes de la patiente et de son mode de vie
  • la nécessité ou non d’une chimiothérapie et d’une radiothérapie

Quand peut-elle être réalisée ?

La reconstruction mammaire peut se faire :

  • immédiatement après la mastectomie
  • quelques mois après la mastectomie

La plupart des patientes opte pour une reconstruction immédiate, car cela leur évite un choc psychologique relatif à la perte de leur poitrine. Chez d’autres patientes, par contre, une reconstruction retardée est plus appropriée lorsqu’elles doivent encore suivre un traitement contre le cancer ou si son état complique la reconstruction immédiate.

Comment se déroule la reconstruction ?

La reconstruction mammaire peut se faire de différentes manières :

  • avec des implants mammaires : la patiente pourra choisir le volume de sa nouvelle poitrine à condition que les deux seins soient concernés par la chirurgie reconstructive
  • par greffe de graisse ou lipofilling : cette technique nécessite d’abord une liposuccion de la patiente pour retirer de la graisse superflue, puis une purification de la graisse prélevée et enfin une réinjection de la graisse purifiée au niveau de la poitrine. Le lipofilling permet également de corriger une asymétrie des seins, de petits défauts laissés par la mise en place d’implants ou d’augmenter la rigidité des tissus situés au-dessus des prothèses mammaires
  • par la technique du grand dorsal : cela consiste à retirer la peau et la graisse au niveau du muscle grand dorsal afin de reformer le sein. Le tissu prélevé sera alors modelé à la taille du sein. En général, cette méthode est utilisée pour reproduire une taille modérée ou une grande taille et permet d’avoir une poitrine naturelle. Il est possible d’y associer des implants. Le temps de convalescence est plus long 

La chirurgie de reconstruction mammaire, quelle que soit l’approche choisie, est souvent réalisée sous anesthésie générale. Elle nécessite, par la suite, plusieurs nuits d’hospitalisation.

Quelles sont les suites opératoires ?

Après l’intervention, un drainage d’aspiration est souvent posé. Selon les cas, l’hospitalisation peut durer entre quatre à dix jours. Lorsque la reconstruction se fait par le biais d’implants, le temps de récupération est plus court qu’une reconstruction autologue.

En savoir plus sur l'implant mammaire en Tunisie ici.