Augmentation mammaire par prothèses : ce qu’il faut savoir

Implant mammaire > Blog > Augmentation mammaire par prothèses : ce qu’il faut savoir
Publié le : 23 Janvier 2018 à 10:05
Augmentation mammaire par prothèses : ce qu’il faut savoir

Se faire augmenter les seins par le biais de la chirurgie esthétique est aujourd’hui courant. Cette intervention est sollicitée par des centaines de femmes par an et ce, tous âges confondus. Avant de vous jeter à l’eau, il convient néanmoins de bien comprendre ce qu’il en est, car comme toute opération chirurgicale, elle n’est pas sans risques et transformera votre silhouette pour de bon.

Pourquoi devrez-vous recourir à cette intervention ?

Si vos seins sont trop plats, s’ils se sont affaissés avec le temps, si vous les trouvez un peu trop flasques à cause des allaitements, des variations de poids ou de l’âge, vous êtes une bonne candidate pour cette intervention. Cela vous permettra d’avoir du volume et aussi de remonter la poitrine à la bonne hauteur.

Il faut savoir que cette intervention n’est pas obligatoirement esthétique. Elle peut être réparatrice dans le cas où on pose des prothèses à la suite d’une mastectomie ou d’une asymétrie mammaire.

Comment se déroule l’intervention ?

Avant l’intervention proprement dite, des bilans médicaux doivent être réalisés ainsi qu’une mammographie pour écarter d’éventuelles contre-indications. La première consultation sera aussi l’occasion pour choisir la taille des implants. 

Ce type de chirurgie est toujours réalisé sous anesthésie générale et dure environ une heure de temps. Pour mettre en place la prothèse, le chirurgien réalise une incision soit au niveau du pli naturel du sein soit au niveau de l’aisselle soit au niveau de l’aréole. L’approche est choisie au cas par cas. Après la mise en place des implants mammaires, le chirurgien réalise de très fines sutures pour refermer l’incision.

A la sortie du bloc, la patiente est gardée à l’hôpital pour au moins une nuit. Elle devra, par la suite, respecter un temps de convalescence d’au moins une semaine. En ce qui concerne la douleur, elle peut être plus ou moins intense, mais un traitement d’antalgiques est souvent prescrit.

Comment sont insérées les prothèses ?

Les prothèses peuvent être insérées :

  • Soit devant le muscle pectoral : on parle de position rétro-glandulaire
  • Soit sous le muscle pectoral : on parle de position rétro-musculaire

Leur emplacement dépend des attentes de chaque patiente et de leur morphologie.

Quelle est la taille idéale en matière de prothèses ?

La taille idéale dépend de la morphologie de chaque patiente. Chacune est libre de demander la taille de bonnets souhaités et en parallèle, le chirurgien leur recommandera le volume approprié en fonction de leur silhouette et/ou de leur état de santé. 

En savoir plus pour l'augmentation mammaire en Tunisie ici.