Quels soins adopter après une augmentation mammaire par mise en place d’implants ?

Implant mammaire > Blog > Quels soins adopter après une augmentation mammaire par mise en place d’implants ?
Publié le : 19 Fevrier 2018 à 08:59
Quels soins adopter après une augmentation mammaire par mise en place d’implants ?

Vous vous êtes fait augmenter les seins par le biais de prothèses mammaires et ne savez pas vraiment ce que vous pouvez faire ou non pour optimiser les résultats ? Voici quelques conseils qui vous donneront des éléments de réponse.

Ce qu’il faut savoir pour l’après intervention

Après l’opération, vous devez observer un arrêt de travail de sept à quatorze jours selon votre état de santé et la nature de votre travail.

Comme la chirurgie se fait sous anesthésie générale, le réveil des patientes se fait rapidement et sans douleurs.

Toutefois, ces dernières surviennent dans la semaine qui suit, mais pour les atténuer, des antidouleurs vous seront prescrits. Il faut souligner que l’intensité de la douleur varie d’une patiente à une autre, car cette notion n’est pas la même chez tout le monde. Vous reposer permettra également de les faire disparaître rapidement.

En ce qui concerne la sensibilité des seins et plus précisément des mamelons, toutes les patientes la perdent pendant les premiers jours ou semaines, mais elle revient petit à petit au fil du temps. Chez d’autres, c’est plutôt une hypersensibilité qui fait place au lieu de l’insensibilité, mais là encore, tout revient à la normale au bout de quelques semaines.

Pour ce qui est des résultats, ils ne seront visibles qu’au bout de trois à six mois. Dans les premiers jours après l’intervention, vos seins seront gonflés, mais cela est tout à fait normal. Ils prennent ensuite leur forme définitive au bout de deux mois.

Les conseils à adopter

Qui dit mise en place de prothèses mammaires dit incisions et donc cicatrices plus ou moins importantes. Pour favoriser la cicatrisation, il est conseillé de :

  • Arrêter de fumer un mois avant et un mois après l’opération pour réduire les risques de nécrose et d’embolie
  • Porter un soutien-gorge spécifique pendant deux à trois semaines et ce, de jour comme de nuit. L’accessoire devra être dépourvu d’armatures tout en offrant un bon maintien de la poitrine
  • Hydrater et masser régulièrement la cicatrice pour l’atténuer rapidement
  • Hydrater et masser les seins afin de réduire les tensions et la douleur au niveau de la poitrine
  • Ne reprendre les activités quotidiennes, y compris le travail, qu’au bout de quelques jours
  • Bien vous hydrater et vous alimenter sainement : les aliments riches en protéines, en sels minéraux et en vitamines sont fortement recommandés pour améliorer la cicatrisation
  • Prendre les traitements médicamenteux durant les repas pour qu’ils soient mieux tolérés par l’organisme
  • Bouger votre corps sans faire des gestes trop brusques afin d’améliorer la circulation sanguine

Des crèmes spécifiques existent pour le massage donc adressez-vous à votre chirurgien. Sur le long terme, n’oubliez pas de faire des contrôles chez le chirurgien ainsi qu’une échographie et une mammographie. Avec cette dernière, il faut toujours prévenir le radiologiste que vous portez des prothèses afin qu’il ne serre pas trop vos seins.

Enfin, si vous êtes encore jeune, il faudra penser à remplacer les prothèses au bout d’une dizaine d’années pour votre bien.

Les symptômes alarmants

Vous adresser à un chirurgien compétent réduit les éventuelles complications postopératoires sans les écarter définitivement. Ainsi, il faudra savoir reconnaître des symptômes alarmants après l’intervention comme :

  • Une fièvre de plus de 38,5° avec frissons
  • Un sein plus gros que l’autre
  • Un écoulement au niveau de la cicatrice
  • Une douleur ou une rougeur au niveau d’une zone précise des seins

Si un de ces symptômes survient, contactez immédiatement votre chirurgien.

En savoir plus sur l'augmentation mammaire en Tunisie ici.